Tudor Onica à l’honneur à La Chapelle Ste Anne

Tudor Onica peintre Arlésien depuis une quarantaine d’années a posé ses pinceaux pour la dernière fois en Août 2016.

Sa longue silhouette, ses yeux bleus et son accent des pays de l’Est nous manquent.

Depuis ses études aux beaux-arts en Roumanie jusqu’à la fin de ses jours à Arles il n’a cessé de travailler le dessin, la peinture, et la sculpture tout en transmettant son art à l’école Mopa (entres autres )…

Avec sa culture issue de l’école russe et sa connaissance de l’histoire de l’art,  son style figuratif se caractérise par une grande précision du trait. Cela se retrouve dans des paysages complexes et oniriques où se mêlent détails architecturaux et végétaux à l’image des peintres de la Renaissance qu’il affectionnait beaucoup…

Une exposition à la Chapelle Ste Anne lui rend hommage en partenariat avec la ville Arles. Prêtées par des particuliers, une cinquantaine d’œuvres de ses natures « mortes » grands formats ainsi que des nus et des tableaux sur le thème du taureau seront au cœur de cette rétrospective.

 

Chapelle le St Anne, du 1er au 23 avril de 11h à 18h -entrée libre-

Laisser un commentaire