Luce Grojean

Lorsque nous la rencontrons, elle vient tout juste de rentrer de Los Angeles où elle distribuait les 2 films : Négative Space  et Garden Party (MOPA) qui avaient été sélectionné pour les Oscars 2018 dans la catégorie du Meilleur Court Métrage d’Animation.

Luce a grandi à Aix et s’est installée à Arles en 2016. Partie à Paris à 18 ans après des études de Sociologie, elle commence à travailler dans des festivals de courts métrages et comprend qu’elle veut faire de la production.

Elle fait ensuite un BTS Production Studio Visuel, l’Ecole des Gobelins en Gestion de Production. Enchaîne avec des stages (TF1 sur 1 Prophète de Jacques Audiard) et dans un studio d’animation.

Puis elle part voyager en Argentine et en Nouvelle Zélande.

Elle rejoint l’AFCA (Association Française de Cinéma d’Animation) au service de l’Administration en coordination avec une autre association et travaille en free lance avec les Gobelins et ARTFX.

En 2012 elle crée une boîte de distribution SEVE Films qui deviendra MIYU.

En 2015 elle commence à travailler avec l’Ecole MOPA.

En 2017 elle est rapprochée par une société de production à Paris, cependant les 2 sociétés restent des entités différentes.

Les 2 films n’ont pas été récompensés, ce qui n’a pas entamé la bonne humeur de Luce, elle sait que les Oscars lui ont offert une incroyable visibilité.

Le principal trait de votre caractère ?

La spontanéité.

Ce que vous appréciez chez vos ami(es) ?

La fidélité, le soutien

Votre principal défaut ?

Ne pas savoir m’arrêter

Ce que vous détestez par dessus tout ?

La négativité, la castration

Si vous n’aviez pas fait ce métier ?

Vigneronne

Le meilleur conseil professionnel que l’on vous ait donné ?

On n’est pas là pour souffrir

Votre livre de chevet ?

« Et quelques fois j’ai comme une grande idée » Ken Kesey

Votre lieu de refuge ?

Arles

Votre héros dans la fiction ?

Buffy contre les vampires

La chanson que vous chantez sous la douche ?

L’été indien – Jo Dassin

Laisser un commentaire