Bernard George

Bernard George, né à Arles dans une famille de l’image (petit fils du photographe Joseph George) est l’auteur-réalisateur de plus d’une cinquantaine de films documentaires pour la télévision notamment historiques (ARTE, France 3, France 5…)

Entre autres, « Les Combattants de l’Ombre », (Laurier de la télévision en 2012).

Parmi les documentaires historiques « Les Armes Secrètes d’Hitler ». Grand succès mondial.

On peut ajouter son travail autour de la recherche archéologique et de la muséographie, ainsi que des films d’investigation.

En 1990, il réalise pour Canal + le portrait du matador arlésien Paquito Léal puis à la demande d’ARTE il signe « A l’ombre des arènes » sur le quotidien de l’Ecole Taurine, il clôt cette trilogie taurine avec le long métrage. « La passion selon Mehdi ».

Les films de Bernard George donnent à voir le monde par le biais de la composante humaine passionnée d’histoire et de géopolitique. Il a peu à peu élargi son champ d’exploration à la société et à la découverte.

Il tourne depuis 4 ans avec sa collaboratrice Célia Chauvaux Léal productrice exécutive, qui a fait des études de cinéma, L’Arlésienne d’Acier. L’histoire de la modification urbaine et sociologique de la ville d’Arles à travers la construction de la tour conçue par l’architecte Frank Gehry financée par la mécène Maja Hofmann.

Le film s’attache également à un certain nombre de personnages qui regardent la tour sortir de terre. Un récit où se mêlent entre humour et émotion, le passé et le futur de la ville.

Laisser un commentaire