Thierry Goguet : Rémouleur

Thierry est un passionné, il est intarissable sur son métier : Il est rémouleur !!

Il a été serveur, graphiste, ébéniste….. et c’est après avoir vu un reportage à la télé qu’il décide de faire l’école d’affûtage de Thiers. Parce qu’il veut avant tout garder sa liberté et recoller avec l’Humain il pense d’abord être ambulant, mais au fil des rencontres il finit par s’installer en avril 2017 dans une boutique d’affûtage-coutellerie « La Rémoulerie » à 2 pas des Arènes où il vend aussi de très beaux couteaux japonais, Camarguais, de Laguiole ou des Opinels.

Il travaille avec les restaurateurs, les bouchers et les particuliers qui aiment venir le voir. Il a toujours une petite anecdote à raconter, ou un conseil à donner.

Mais son souhait d’être itinérant est toujours présent, c’est pourquoi il a choisi de faire appel aux consommateurs sous la forme du financement participatif. Les dons récoltés lui permettront de financer l’intégralité de son projet.

La Rémoulerie – 1 rue Augustin Tardieu – Arles    06 51 92 92 70

http://bit/ly/REMOULKKBB

 

Lire L'Article

Le Zlevanka – Croatie

Dessert croate traditionnel, le Zlevanka est à mi-chemin entre un flan et un cheesecake ou un gâteau au fromage.

350 g de faisselle égouttée ou de fromage frais type cottage, 125 ml de crème fraîche, 100 g de sucre, 4 oeufs, 200 g de semoule de blé fine, 1 sachet de sucre vanillé, 1 cuillère à soupe de beurre, zeste de citron, 4-5 cuillères à soupe de confiture de prunes, 1 pincée de sel, quelques noix pour le décor.

Mélangez le fromage, la semoule, la crème et les oeufs dans un saladier.

Ajoutez le sucre, le sucre vanillé, le sel et le zeste de citron.

Mélangez bien le tout et versez dans un plat à four préalablement beurré.

Faites cuire dans un four préchauffé à 170° pendant environ 45-50 minutes.

Retirez le gâteau de four et lorsqu’il est encore tiède l’enduire de confiture de prunes. Décorez avec les noix.

Lire L'Article

Le Clip, phénomène de mode

Longtemps l’apanage des femmes de pouvoir tendance BCBG avant de gagner la culture pop.

Rappelez vous Béatrice Dalle dans « 37,2 le matin » qui arborait des clips rouges ou encore Isabelle Adjani dans « L’Eté Meurtrier ».

On a toutes en tête une mère ou une grand-mère parée de clips, les retirant pour téléphoner avec le combiné qui désormais fait lui aussi parti des objets oubliés.

En réalité, les choses reviennent mais sont remixées au présent. Aujourd’hui, les filles à clips n’ont plus rien de la bourgeoise ni de la créature tout en couleur pop et plastique.

Ce qui est amusant aujourd’hui avec ces accessoires très marqués, c’est de les porter décalés.

Une allure très rock avec des clips à perles ou un look minimaliste qui contraste avec des gros pendants flashy en plastique.

L’idée, c’est d’assumer une part de kitsch.

Lire L'Article

Flaounes – Chypre

Dans la recette  locale, on utilise du fromage Haloumi. Vous aurez du mal à en trouver, vous pourrez le remplacer par de la féta et du gruyère.

Pour 12 flaounes : 750 g de farine, 11 g de levure de boulanger, 1 cuillère à soupe de sucre, 2 cuillère à soupe d’huile d’olive, 40 cl d’eau tiède, 1 cuillère à café de sel.

Pour la garniture : 400 g de féta, 400 g de gruyère, 4 cuillère à café de menthe sèche, 6 gros oeufs, 150 g de raisins secs, 2 cuillère à café de levure chimique, 2 cuillère à soupe de farine, 80 g de graines de sésame grillées.

Versez la farine, le sel, le sucre et l’huile d’olive dans un saladier ou un pétrin, faites fondre la levure dans l’eau tiède. Malaxez le tout et versez en filet le mélange eau-levure pour obtenir une boule de pâte bien homogène, lisse et souple. Couvrez et laissez reposer 1 heure à température ambiante.

Pendant ce temps, dans un saladier, battez un peu les oeufs à la fourchette. Ajoutez y  la farine, mélangez de nouveau et ajoutez le reste des ingrédients. Réservez au frais.

Lorsque la pâte a pris du volume, dégazez-la sur un plan de travail. Divisez la en douze petits pâtons de poids égal (environ 100 g chacun).

Préchauffez votre four à 180°

Avec un rouleau à pâtisserie, étalez un premier pâton d’environ 15 cm de diamètre. Badigeonnez avec un pinceau une des deux faces du rond de pâte avec un peu d’huile. Posez cette face huilée dans une assiette remplie de graines de sésame. Posez-le ensuite sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé (face recouverte de sésame contre la plaque) Faites de même avec les autres pâtons.

Disposez sur chacun d’eux, environ 2 cuillère à soupe de farce. Rabattez légèrement les côtés du disque sur la farce, de sorte à obtenir un carré. Avec un jaune d’oeuf et un peu d’eau badigeonnez le centre des flaounes (sur la farce).

Enfournez pour une trentaine de minutes. Lorsqu’ils sont bien dorés, réservez les sur une grille.

Se dégustent chauds, tièdes ou froids

 

Lire L'Article

le Mish- Mash – Bulgarie

plat incontournable du petit déjeuner bulgare.

Pour 4 personnes : 2 cuillères à soupe d’huile végétale, 2 poivrons rouges, (grillés et pelés), 2 poivrons verts, (grillés et pelés), 3 tomates, (pelées et épépinées), 1 oignon, (coupé en petits dés), 2 gousses d’ail, (hachées), 400 g de féta, 6 oeufs, (battus en omelette), 2 cuillères à soupe de persil ciselé, sel, poivre.

Coupez les poivrons en petits morceaux. Hachez grossièrement les tomates.

Dans une grande poêle, faites chauffer l’huile végétale , ajoutez d’abord les oignons et l’ail et faites cuire pendant environ 2 minutes, jusqu’à ce que les oignons soient tendres, mais pas complètement cuits.

Ajoutez ensuite les poivrons, et mélangez. Couvrez et faites cuire pendant 5 minutes.

Ajoutez les tomates, remuez, couvrez et cuire encore pendant 5 à 7 minutes.

Ajoutez la féta, mélangez. Versez les oeufs, remuez de temps en temps jusqu’à ce que le mélange soit moins liquide.

Ajoutez enfin les feuilles de persil, laissez cuire encore 1 mn, retirez du feu.

Servez chaud.

Lire L'Article

Platine – Régine Detambel

Aux journalistes qui lui disaient qu’elle n’était pas une artiste, elle répondait « Quand on plait au public, on n’a pas besoin d’être une actrice ».

Elle, c’est Jean Harlow, de son vrai nom Harlean Carpenter.

Harlow c’était la perfection des seins et des cheveux de platine.

Entre une mère qui l’étouffe et un beau-père qui la désire et qui l’escroque, de mariages ratés en rencontres d’une nuit, de scandales en grandes histoires d’amour, ce 1er sex-symbol du cinéma qui cherche à être aimée devra abandonner son plus grand souhait, celui de devenir mère.

Broyée par la machine du cinéma, elle sera fauchée en pleine gloire par la maladie à l’âge de 26 ans.

Platine Régine Detambel – Editions Actes Sud

Lire L'Article

Pommes au four farcies au spéculoos – Belgique

Pour 2 personnes :

2 pommes (type Royal Gala par exemple), 3 spéculoos, 1 noix de beurre, 1 pincée de cannelle, 2 cuillères à soupe de cassonade.

Lavez les pommes, ne les pelez pas.

Coupez un capuchon dans chaque pomme.

Evidez les pommes à l’aide d’un vide-pommes ou d’une petite cuillère.

Préchauffez le four à 210° C (th 7).

Réduisez les spéculoos en miettes, les mélanger du bout des doigts avec le beurre jusqu’à obtention d’une pâte grossière.

Farcissez les pommes avec ce mélange, saupoudrer de cannelle, de cassonade.

Posez les pommes dans un plat à four, les capuchons côté, mettez 3 ou 4 cuillères à soupe d’eau chaude au fond du plat, faites cuire 20 mn.

Servir en remettant les capuchons sur les pommes.

Lire L'Article

Je recycle dans ma salle de bains

On peut facilement détourner nos produits de beauté de leur usage initial et leur donner une seconde vie. Une façon toute simple d’eviter le gaspillage, de limiter les déchets et de préserver notre environnement.

Une crème trop hydratante…. en masque repulpant

On a vite fait de renoncer à une crème dont la texture ne nous convient pas. Plûtot que de la laisser dans le placard, on s en sert comme masque. Il suffit de l’appliquer en couche épaisse sur la peau toute la soirée, puis de la masser juste avant de se coucher ou d’éliminer l’excédent à l’aide d’un mouchoir en papier. Au réveil, le teint est frais et la peau toute souple.

Un fond de teint trop foncé…. en eau de teint.

On termine le tube, acheté en fin d’été pour rehausser le bronzage, en diluant sa couleur avant chaque utilisation avec un peu d’eau florale ou un sérum bien aqueux. A estomper au pinceau pour encore plus de transparence, mais pas avec un autre fond de teint car les pigments ne sont pas toujours compatibles.

Une huile trop grasse…. en gommage tout doux.

Trop luisante sur le visage ou le corps ? Il suffit d’y ajouter une cuillère à café de cassonade afin d’obtenir une texture idéale pour ramolir et éliminer les cellules mortes. On masse délicatement pendant quelques minutes avant de retirer à l’aide d’un morceau de coton imbibé d’eau tiède pour éliminer à la fois les cellules mortes et le film gras.

Un mascara desséché….. en brosse à sourcils.

Bien nettoyée, la brosse permet de discipliner les poils rebelles et d’ouvrir le regard. Elle possède la taille idéale pour se glisser dans la trousse à maquillage.

Lire L'Article

Gratin de courgettes – Autriche

Pour 3 personnes :

2 cuillères à soupe de graines de sésame, 150 g de fromage râpé, 300 g de petits pois, 600 g de courgettes.

Lavez et coupez les courgettes en rondelles.

Faites blanchir les petits pois dans de l’eau salée et faites en une purée.

Faites cuire les courgettes 3 mn dans de l’eau salée, égouttez les.

Mettez courgettes dans un plat allant au four.

Etalez la purée de petits pois dessus.

Ajoutez du fromage râpé.

Faites cuire au four 200° pendant 10 mn.

Parsemez de graines de sésame, préalablement grillées dans une poêle.

 

Lire L'Article

Peut-on oser le cycliste ???

Oh là là !!!! les filles, le cycliste ou cuissard est de retour.

Euh !!!!! oui, il vaut mieux en rire, car même si les célébrités l’ont adopté dans la rue ou sur tapis rouge, il faut avouer que c’est loin d’être la tenue la plus glamour.

En fait il ne va pas à grand monde, sauf à celles qui ont les genoux fins et la jambe longue et galbée. Autant dire aux « Elues ».

Dans les années 90, les stylistes l’avaient déjà emprunté aux coureurs cyclistes. On le croyait définitivement rangé dans nos placards et voilà qu’il réapparaît.

Si vous êtes timide vous le porterez avec un sweat à capuche XXL comme si vous alliez à votre cours de gym,  mais l’intérêt pour cette rentrée c’est de l’associer à un blazer ceinturé et des escarpins. Oui, vous avez bien lu !!!

Bien sûr, certain(e)s d’entre vous vont appeler à la révolte, jugeant la tendance du cuissard moulant pas très avantageuse pour toutes les silhouettes ou extravagante.

Nous pouvons être pour ou contre, le sujet peut faire débat, mais ne serait-ce pas çà la mode ? Tout ceci mérite réflexion.

 

 

 

 

Lire L'Article